Accès à l'Extranet client
Menu

Féminicide : de l'emploi des bons mots qui rend inutile d'en inventer d'autres

Féminicide : de l'emploi des bons mots qui rend inutile d'en inventer d'autres

Malheureusement, l'actualité conduit de plus en plus à rendre compte de meurtres de femmes par leur conjoint. Certains ont, pour cela, "inventé" un nouveau mot et nous parlent à longueur de temps de féminicide.

Or, il s'agit d'un barbarisme car ce mot n'existe pas dans la langue française. 
D'ailleurs, s'il existait, il signifierait que l'on parle du meurtre d'une femme renvoyant l'homicide au meurtre d'un homme et non plus, comme c'est actuellement le cas, au meurtre d'un être humain.
De ce fait, il ne rend pas non plus compte de l'exacte horreur des faits qu'il prétend signifier : le meurtre d'une femme puisqu'elle est un être humain peut tout à fait être qualifié d'homicide.
Par contre, le meurtre de son épouse ou de sa compagne n'est pas un féminicide mais un uxoricide (uxoro signifiant épouse en grec).

Il est donc inutile d'inventer des mots, surtout si c'est pour leur faire dire autre chose que ce que l'on voudrait leur faire décrire.

Publié le 10/08/2019

Commentaires

albertus
Très pertinent ! J'ai été très profondément agacé par l'adoption, par cet effet de mode langagière propre à notre époque, de ce terme de "féminicide" qui banalise, plus qu'il ne le singularise, le meurtre d'une femme. Vous avez parfaitement raison d'évoquer le terme d'uxoricide dans le cas où la victime serait l'épouse. Et si l'on voulait à tout prix ( mais pourquoi diable ?) segmenter l'homicide qui dit tout ce qu'il y a à dire, "gynécide" conviendrait mieux que ce féminicide qui pourrait aussi bien, en poussant la logique à l'absurde, désigner une entorse au (genre) féminin.
16 October 2019 à 09:55

Commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier